AGENCE IMMOBILIERE À BÉZIERS
28 juin

Le point sur l’immobilier de prestige à Béziers !

Economies pour projet immobilier

Alors que la reprise est là et que, sous l’effet conjugué des taux bas et des aides de l’État, le marché immobilier se porte mieux, près de deux Français sur trois sont sceptiques sur leur capacité à accéder au marché immobilier de prestige à Béziers ou ailleurs ! C’est une enquête de l’IFOP pour le courtier Cafpi qui soulève ce point.
Le principal frein des Français : les prix de l’immobilier qu’ils jugent trop élevés et qui les empêchent de devenir propriétaires pour 55 % (inchangé par rapport à 2015) ! En cause également les banques qui ne prêtent pas facilement, même si la difficulté de trouver un financement auprès d’une banque recule légèrement (40 % contre 43%), et les frais de notaire considérés comme importants. À la question : «selon vous, est-il aujourd’hui facile de devenir propriétaire?», 65% des personnes interrogées (contre 66 % en juin 2015) ont répondu non. Et pourtant, le manque de confiance dans l’avenir régresse. Il est aujourd’hui, selon l’étude, à 35% contre 37 % en 2015. Seule bonne nouvelle : une majorité des sondés (55%) souhaite se projeter dans l’avenir malgré un contexte économique toujours difficile. Alors que se passe-t-il dans la tête des Français ? Faisons un point sur le marché immobilier de prestige à Béziers !

Pourtant, c’est vrai, il se porte mieux. Les taux très bas solvabilisent bon nombre d’acheteurs. Ils sont de retour. Voyez plutôt : si Meilleurtaux.com a enregistré + 8 % de demandes en janvier 2016 par rapport à janvier 2015, il a observé ensuite une hausse de 26 % en avril (toujours par rapport au même mois en 2015) et de 40 % en mai.

La reprise profite surtout aux primo-accédants
Ils bénéficient des taux, mais aussi du PTZ revu et corrigé en 2016 qui remporte un franc succès. Le nombre des bénéficiaires en 2016 est en augmentation importante par rapport à la même période en 2015.

O.D. / Bazikpress © Frog 974

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée